Qui sont ces « nouveaux pères »?

Cette article traite du modèle familial dit « classique » et de ma perception du sujet.

Comme sage-femme, j’entendais surtout parler de la mère et du bébé. Or, le rôle du père est  indéniable en périnatalité comme personne ressource et sécurisante.

Durant des siècles de patriarcat, certains « nouveaux pères » existaient mais dans la sphère privée. Ceux qui assistaient aux accouchements, changeaient les couches de bébé, partageaient quelques tâches à la maison, … Aujourd’hui, une nouvelle place émerge dans la société et cela me réjouit. Car la question du genre se déconstruit, des pères montrent quelque chose de différent, tout en s’assumant et en ayant une place privilégiée dans la vie familiale.

Comment le rôle du père évolue-t-il aujourd’hui ?

Au niveau sociologique, le changement est en marge:

  • En France, on constate que le congé paternité a été prolongé à 28 jours.
  • De plus en plus d’hommes remettent en cause la sphère professionnelle afin de s’occuper de leurs enfants.
  • Les pères souhaitent intégrer la sphère affective de la famille et l’on parle maintenant de «coparentalité ».
  • Les tâches ménagères, la préparation des repas, etc. ne sont plus réservées aux femmes

Je salue ceux  qui ont remis en question un système autoritaire et patriarcal révolu. Oui, le père peut être doux, aimant et sécurisant pour sa progéniture. Cela signifie également, qu’il pose des limites bienveillantes avec l’enfant.

Maintenant, on arrête de parler d’instinct maternel ou paternel, il est question d’instinct parental avec une charge mentale qui peut être partagée au sein du couple.

Aussi, je vous propose quelques pistes de réflexion :

  • Interrogez vos constructions mentales d’homme : qui « dois-je être comme père » ? Et celles de femmes: « qui dois-je être comme mère?»
  • Observez le rapport à votre propre père pour apprendre et construire ce nouveau rôle.
  • Développez une intelligence émotionnelle avec l’enfant.

Je remercie mon compagnon d’avoir pris sa place et de m’avoir m’a aidée à remettre en cause ma maternité. Car des schémas sont à l’œuvre aussi chez les femmes, j’ai pu voir les croyances dans lesquelles j’étais prises : je ne suis pas obligée d’avoir toute la charge mentale de la famille. C’est aussi à la femme de laisser l’homme prendre sa place en tant que père, d’accepter de déléguer ou de formuler une demande avec assertivité.

On pourra dire qu’il y a toujours à faire, que ce n’est pas suffisant?  Les changements ne se font pas en 1 jour et cela passe par une prise de conscience collective. Je suis ravie de ces évolutions de la société qui me donnent espoir pour ce « nouveau monde » et ces générations futures. Hommes et femmes peuvent choisir d’agir différemment.

L’homme et le père intègrent mes accompagnements

J’ai hâte de pouvoir aider ces futurs hommes en individuels ou collectif dans leurs difficultés et limites, dans la gestion émotionnelle,… N’hésitez pas à me contacter pour un soutien dans ce que vous vivez : anxiété, stress, … Je serai ravie.

Vous trouverez ci-joint la page vers mes séances en Périnatalité

Retrouvez également mon cadeau pour vous.

Merci de m’avoir lue et merveilleuse journée à tous.

Eugénie

 

apaiser le mental

 

N'hésitez pas à partager autour de vous !